Le Ciel de mars 2014
Phénomènes intéressants




Jour Observations (Temps Universel)
  Pour tenir compte de l'heure légale, ajoutez 1 heure aux heures indiquées jusqu'au 29, puis 2 heures à partir du 30.
Le 1 La Nouvelle Lune se produit à 8h 00m.
Mars est stationnaire en ascension droite à 21h.
Le 3 La lumière cendrée de la Lune est observable le soir, jusqu'au 7.
Saturne est stationnaire en ascension droite à 3h.
Le 6 Jupiter est stationnaire en ascension droite à 10h.
Le 7 La Lune passe à 1° au nord d'Aldébaran (α Tau (Taureau)).
Le 8 Premier Quartier de la Lune à 13h 27m.
Le 9 Mercure passe par le nœud descendant de son orbite à 14h.
De 20h 25m à 21h 24m, les ombres des satellites Io et Ganymède tombent simultanément sur Jupiter.
Le 11 Jupiter atteint sa plus grande déclinaison boréale (+23° 16’ 15”). La planète repassera par l'équateur céleste en septembre 2016.
Maximum, à quelques jours près, de l'étoile variable de type Mira : R Aql (Aigle). La valeur du maximum est comprise entre les magnitudes 5,6 et 7,0, selon les observations de l'Association Française des Observateurs d'Étoiles Variables (AFOEV).
La Lune atteint son apogée à 20h ; elle se trouve alors à 405 364 km de la Terre.
De 20h 00m à 21h 30m, observer à la lunette le regroupement des satellites Io, Europe et Callisto à l'ouest de Jupiter.
Le 14 Mercure atteint sa plus grande élongation occidentale à 6h, à 27° 33’ à l'ouest du Soleil.
Le 16 Maximum, à quelques jours près, de l'étoile variable de type Mira : R UMa (Grande Ourse). La valeur du maximum est comprise entre les magnitudes 6,5 et 8,5, selon les observations de l'AFOEV.
La Pleine Lune se produit à 17h 08m.
De 22h 21m (le 16 mars) à 0h 36m (le 17), les ombres des satellites Io et Ganymède se projettent simultanément sur Jupiter. Le satellite Ganymède est plus lent que le satellite Io, et le passage de son ombre sur la planète commence avant mais se termine après celui de l'ombre de Io. Les deux ombres sont en conjonction à 22h 56m.
Le 18 À 20h, la Lune passe à 1° au nord de l'Épi (α Vir (Vierge)).
Le 19 À 4h, la Lune passe à 4° au sud de Mars.
Mercure atteint l'aphélie de son orbite à 23h.
Le 20 À 16h 57m, nous sommes à l'équinoxe de printemps ; à ce moment le Soleil passe de l'hémisphère céleste sud à l'hémisphère céleste nord.
Le 21 À 3h, la Lune est en conjonction avec Saturne. La planète est occultée dans une partie de l'Amérique du Sud, le sud de l'Océan Atlantique, en Afrique du Sud et à Madagascar. À Paris, la plus courte distance a lieu à 2h 34m UT ; à cet instant, Saturne se trouve à 49’ du bord nord de la Lune.
Le 22 À 12h, Mercure est en conjonction avec Neptune, à 1° 15’ au sud.
Vénus atteint sa plus grande élongation occidentale à 20h, à 46° 33’ à l'ouest du Soleil.
Le 24 Dernier Quartier de la Lune à 1h 46m.
Le 25 Ce matin, il se produit une occultation de ρ Sgr (Sagittaire) (magnitude 4,0) par la Lune. À Paris, disparition de l'étoile à 4h 25,3m (angle au pôle 89°). À Bordeaux et à Nice, même phénomène à 4h 17,7m et 4h 26,8m pour l'immersion, et 96° pour l'angle au pôle. Réapparition de l'étoile à Paris à 5h 37,7m (angle au pôle 254°). À Bordeaux, même phénomène à 5h 29,1m et 248° pour l'angle au pôle.
Maximum, à quelques jours près, de l'étoile variable de type Mira : R Aqr (Verseau). La valeur du maximum est comprise entre les magnitudes 5,6 et 7,0, selon les observations de l'AFOEV.
Le 26 Ce matin, il se produit une occultation de β Cap (Capricorne) (magnitude 3,2) par la Lune. À Bordeaux, disparition de l'étoile à 5h 07,0m (angle au pôle 356°). À Nice, même phénomène à 5h 10,1m pour l'immersion, et 4° pour l'angle au pôle. Réapparition de l'étoile à Bordeaux à 5h 16,8m (angle au pôle 339°).
À 23h, Mars se trouve à 1,5 minute de degré au sud de 72 Vir (Vierge), une étoile de sixième grandeur. Phénomène à observer à la lunette.
Le 27 Maximum, à quelques jours près, de l'étoile variable de type Mira : R CVn (Chiens de Chasse), dont la valeur du maximum est comprise entre les magnitudes 6,8 et 8,3, ainsi que de l'étoile variable de type Mira : U Ori (Orion), dont la valeur du maximum est comprise entre les magnitudes 5,9 et 7,4, selon les observations de l'AFOEV.
La Lune passe par son périgée à 19h ; elle se trouve alors à 365 703 km de la Terre.
Le 30 La Nouvelle Lune se produit à 18h 45m.
Le 31 Maximum, à quelques jours près, de l'étoile variable de type Mira : R LMi (Petit Lion). La valeur du maximum est comprise entre les magnitudes 6,9 et 8,7, selon les observations de l'AFOEV.
À 4h, Mars se trouve à 5° au nord de l'Épi (α Vir (Vierge)) ; c'est le second épisode d'une conjonction triple (voir le 28 janvier).

Visibilité des planètes

et des astéroïdes remarquables

  • Mercure est observable le matin, mais il est bas sur l'horizon. Le 27, il se lève à 5h 08m, soit 31 min avant le Soleil.
  • Vénus, toujours étincelante "étoile" du matin, se lève le 22 à 4h 04m, soit 1h 46m avant le Soleil.
  • Mars, dans la Vierge, brille la majeure partie de la nuit. Il passe au méridien le 22 à 1h 29m.
  • Jupiter, dans les Gémeaux, est un bel astre qui passe au méridien le 12 à 19h 15m, 1h 24m après le coucher du Soleil.
  • Saturne, dans la Balance, augmente légèrement d'éclat et brille plus de la deuxième moitié de la nuit.
  • Uranus, dans les Poissons, se rapproche de l'horizon et disparaît dans les brumes du couchant.
  • Neptune dans le Verseau est invisible.
  • La planète naine Cérès, dans la Vierge, est visible la majeure partie de la nuit.
  • Pallas, dans le Sextant au début du mois, puis dans l'Hydre, est visible la majeure partie de la nuit.
  • Vesta, dans la Vierge, est visible la majeure partie de la nuit.

Voûte du ciel du mois


Phénomènes célestes de l'année par Jean MEEUS et Gérard OUDENOT.
Les heures sont données en Temps Universel.


Retour à la page d'accueil de la SAF